Sommaire


Changement de film


Il n'est pas rare que l'on ait dans son appareil un film ne convenant pas aux prises de vues que l'on veut faire. Par exemple: inversible/négatif; couleur/noir & blanc; faible sensibilité/sensibilité élevée.
Si le film est loin d'être fini, sachez qu'il est tout à fait possible de changer le film "en cours de route" et de le remettre ensuite.

Quelques précautions simples doivent néanmoins être observées.

Avant de rembobiner le film, relever le nombre de vues déjà prises.

Rembobiner le film en laissant l'amorce sortie. [ Si votre appareil ne permet pas de laisser l'amorce sortie (cas, notamment, de nombreux compacts ou reflex simples), l'opération d'échange est un peu plus complexe voir ci-dessous ].

Inscrire sur la bobine le nombre de vues exposées et, si possible, la mettre au réfrigérateur (voir la Fiche technique "Conservation des films"); veiller à réutiliser rapidement le film partiellement exposé.

Remettre le film en place comme s'il s'agissait d'un film neuf.
Se placer dans une ambiance sombre, mettre le cache sur l'objectif et pousser tous les réglages "à fond" (diaphragme le plus fermé, vitesse la plus élevée).
Déclencher jusqu'à parvenir au nombre de vues déjà prises; par sécurité, passer encore une vue ou deux afin d'éviter un éventuel chevauchement entre les vues "anciennes" et les "nouvelles".

NB : si votre appareil n'utilise pas le codage DX (réglage automatique de la sensibilité du film), n'oubliez pas de régler votre appareil sur la bonne sensibilité à chaque changement de pellicule.


extracteur de film
***
Si votre appareil ne permet pas de rembobiner le film en laissant l'amorce sortie :

Outre différentes astuces (adhésif double face, bande "Dymo", etc.), le plus simple est d'utiliser un tire-amorce, ou extracteur de film, que l'on trouve dans le commerce pour une vingtaine d'euros (image ci-contre). Il vous faudra quelques essais successifs pour prendre le coup de main, mais ce petit appareil vous deviendra vite indispensable.
La plupart des négociants photographes en sont équipés pour rendre service à leurs clients, vous pouvez donc aussi vous adresser à eux; mais si vous êtes adepte du changement de film fréquent, autant l'avoir à portée de main...


Sommaire